La crise de la quarantaine - Se redécouvrir


Vous est-il déjà demandé ce que vous auriez pu faire si vous deviez tout recommencer à zéro ?


Nous prenons souvent des chemins classiques de vie par défaut, sans savoir de quoi nous sommes vraiment capables.


Les domaines dans lesquels nous excellons sont souvent liés à ce que nous aimons faire, ce dont nous rêvons sans jamais s’en donner les moyens, pensant que c’est juste un rêve.


C’est là que la crise de la quarantaine entre en jeu. Elle concerne une grande majorité de la population et touche aussi bien les hommes que les femmes.


Dans l’esprit collectif, la crise de la quarantaine ou plus communément, le démon de midi, signifie avoir une relation extraconjugale après des années de mariage et, tant qu’à faire, avec une personne qui nous éblouit par la fougue de sa jeunesse.


Inconsciemment, c’est une façon pour la personne qui passe par cette période « borderline », de se rassurer et de se dire qu’après un mariage, des enfants, elle peut encore plaire. Mais la crise de la quarantaine signifie surtout, combler un manque, quelque chose que l’on n’a pas pu réaliser.


Un comportement d’adolescent s’empare alors des hommes. Alors que pour les femmes, vous pouvez constater un changement dans son attitude. Elle a soudain envie de se reprendre en main. Elle voudra reprendre une activité, mais dans un domaine totalement différent et se sociabiliser en intégrant un club de gym ou une association qui lui tient à cœur.


La liste est longue dans le virage de la crise de la quarantaine : Flamber son argent aux jeux pour ceux qui ont déjà une carrière professionnelle au top, multiplier les sorties, essayer de nouvelles expériences en tout genre, car après tout, on a qu’une vie…


Et si vous poussiez cette porte entrouverte ? Attention, l’idée n’est pas de faire exploser sa famille en ayant quelconque aventure. Hormis si vous réalisez vraiment que cela ne va plus depuis très longtemps et que vous avez envie d’autres choses que même des activités ou changement de rythme ne peuvent vous combler.


Faîtes l’inventaire des domaines de prédilection


Prenez de quoi noter. L’idéal est de mettre par écrit, les choses que vous aimeriez faire et pourquoi vous voulez les faire.


Souvent, on ne fait que songer à des projets sans vraiment savoir ce qui peut en ressortir de tout cela. Le fait de les mettre noir sur blanc peut faire surgir des idées, des issues possibles…


Une fois les projets étalés noir sur blanc, pesez le pour et le contre. Si vous pouvez les faire ou pas, si cela nécessite une formation que vous pouvez assumer, si cela rentre dans votre budget. Oubliez que vous avez vos enfants et que vous n’aurez de toute façon pas le temps ! Le but est de vous occuper de votre personne (pour une fois).


Ensuite, choisissez un seul projet, car aller dans tous les sens va vous faire entamer un projet sans jamais en finir un seul. Ensuite, mettez-vous à la recherche de tout ce qui touche à ce projet : il faut bien comprendre le sujet, dévorez tous les tutos , rechercher des lieux proches de votre domicile, prenez un maximum d’informations, appeler les responsables, etc. Toute source est toujours bonne à prendre.


N’hésitez pas à intégrer des groupes de personnes qui sont dans le même état d’esprit que vous sur les réseaux sociaux et ayez avec ces personnes des conversations régulières. C’est du temps bien sûr, mais ce temps est nécessaire et vous l’utiliserez à bon et scient.


Consacrez un jour de la semaine à ce nouveau projet. Et même à chaque fois que vous avez un moment. Le temps est si précieux.

L’idée est d'avoir le plaisir de vous retrouver en famille sans être constamment les uns sur les autres et la période des vacances scolaires est la plus difficile… Ainsi, vous aurez également ce sentiment d’impatience de retrouver votre groupe lié à votre loisir ou votre projet.


Vous êtes au commencement de la deuxième partie de votre vie… La deuxième vie commence le jour où l’on s’aperçoit que l’on en a qu’une !





19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout