Comment je suis passé de 87 à 60 kg sans me priver !


Les problèmes de poids touchent beaucoup de gens. Je ne vais pas vous proposer des remèdes miracle, mais seulement vous raconter cette période dans laquelle je ne me reconnais

sais pas et vous montrer comment ne pas en faire un problème.


Il est possible d’entamer un processus sans que cela soit une corvée ou quelque chose de pénible à vivre.


Je devais avoir 19 ans, un peu indécise en ce qui concernait la suite après le bac en poche.


Mon quotidien ressemblait à celui d’une retraitée, le plaid, le programme télé et des friandises.


Il m’arrivait d’avaler jusqu’à 4 barres de chocolat par jour et je me resservais à table.

Au début, je ne me voyais pas. Tant que j’avais des pulls assez larges, je ne m’inquiétais pas.


Vous vous demandez là quel a été le déclic. Comme beaucoup, quand les pantalons étaient trop serrés. C’est un sentiment étrange et révélateur à la fois.


J’étais face au miroir dans lequel je me suis attardé et j’étais écœuré en en colère. Je m’adressais à cette personne que je ne connaissais pas : « Mais dis-moi, toi, tu comptes aller où comme ça ».


Oui, je m’adressais à une étrangère, ce n’était pas moi ! Cette fille assez mince n’était plus là.

J’en avais assez de râler et passer des heures devant le miroir à me décider sur ma tenue me gâchait la journée.

C’est curieux, j’ai décidé d’agir, mais je ne voulais surtout pas faire de régime et vous savez pourquoi j’ai bien fait ? Car je n’aurais pas été au bout de mon objectif.


Les étapes pour s’affiner sans se laisser mourir de faim.


· Surtout ne pas élaborer un programme de régime alimentaire avec des aliments que vous n’aimez pas.


· Réduisez la quantité : dans mon cas, j’avais l’habitude de me resservir à table. J’ai fini par me contenter d’une seule assiette bien fournie et je quittais la table tout de suite après. Cela permet de manger le même plat que les personnes présentes à votre table et de ne pas s’isoler.


· Le principe est le même pour les « extras », c’est comme cela que je nommais ce que les autres appelaient communément « les cochonneries », j’embellissais même les termes utilisés. Je grignotais toujours, mais j’étais passé de 4 barres chocolatées à 1 seule. De toute façon, cela finit par vous écœurer…

Le plaisir et l’impatience de déguster votre friandise quotidienne ou hebdomadaire n’en sera que plus intense.


· Trouver une alternative à ce que vous grignotez : par exemple, remplacez les biscuits qui ne vous apporteront rien de plus que 10 min de plaisir, seulement vous n’aurez pas d’apports énergétiques. Dans mon cas, je choisissais les biscuits en fonction de leurs quantités en céréales comme les biscuits fourrés au chocolat du type Gerbé ou Gerlinéa. Si vous êtes plutôt « apéritifs », prenez-les allégés en sel.


Attention : il faut tout de même que cela reste un plaisir et non un gavage. N’écoutez pas votre envie, mais fixez-vous plutôt un moment que vous apprécierez.

· Pour les adeptes de la voiture, ne vous laissez pas prendre au piège : J’ai remarqué qu’on l’utilisait même pour faire de petits trajets tant c’est pratique. Mais pourquoi ne pas profiter de prendre l’air et de marcher un peu ? Si vous n’aimez pas le sport, vous aurez au moins fait votre quota de marche quotidienne sans même avoir l’impression de faire un effort.


Soyez patient !


Il m’a fallu près d’1 an pour changer de silhouette. J’ai fini par me stabiliser à 60-61 kg selon les périodes et je n’ai ni repris, ni perdu depuis. Bien sûr, je pourrais descendre sous la barre des 60 kg, cependant, j’ai juste envie de profiter sans faire d’excès.

Si j’ai été aussi patiente, c’est justement parce que je n’avais pas en tête l’idée de faire un régime. Il faut s’en tenir à un rééquilibrage alimentaire, mais sans se priver totalement, ce qui rend la perte de poids facile et on ne le ressent pas.


Ne vous ruinez pas en abonnement dans une salle de sport si vous savez pertinemment que vous ne vous y rendrez qu’un jour sur 4.


La seule monnaie est la VOLONTÉ et la PATIENCE !


Vous avez pour seul objectif de continuer à vous faire plaisir, mais de façon plus raisonnable.


Ne pensez jamais que vous êtes au régime, vivez sereinement ce mode de vie. N’en parlez pas autour de vous au risque qu’à chaque repas ou pause-café, on aura cesse d’être désolé pour vous de ne pas partager un moment de dégustation !


Avec cet état d’esprit, cela sera plus efficace. Certes, cela prendra du temps, mais ce temps est nécessaire pour vous adapter à vos nouvelles habitudes et vous évitera de reprendre du poids.


N’hésitez pas à me laisser un commentaire ou me faire part de vos projets et de vos craintes si vous êtes dans une phase de changement de silhouette.